Jökulsárlón

Jokurlsalon

Le Jökulsárlón est un lieu comme il en existe peu au monde. C’est aussi l’un des endroits les plus paisibles que je connaisse. Le paysage y semble figé, seul le bruit de la glace qui craque venant perturber la quiétude ambiante. Parfois, les mouettes se glissent entre les montagnes glacées comme pour jouer à cache cache.

Certains pourraient penser que tout est blanc, ou du moins du même bleu. Mais ici les couleurs sont hétérogènes et l’ensemble des tons des gris et des bleus y est représenté : c’est un arc-en-ciel dans la glace et l’eau.

A la sortie du lac, les pans de glace viennent se confronter à la mer sur fond de sable noir. Il est peu conseillé de rester admirer le paysage sans regarder où l’on met les pieds. Le Labbe, vague cousin du goéland, n’apprécie pas que l’on dérange sa progéniture. Plusieurs histoires parlent d’attaques de visiteurs se trouvant au mauvais endroit au mauvais moment. Nous repartirons pourtant sans encombre de ce lieu enchanteur, laissant le grand oiseau seul maître des lieux.

Leave a Reply